Charte de recrutement

< retour

CHARTE D’ORIENTATION POUR LES RECRUTEMENTS AU CODASE

L’objectif de cette charte est de rendre plus opérante notre démarche associative de recrutement par la mise en œuvre d’une procédure compréhensible pour les recruteurs comme pour les personnes à recruter.


Cette procédure est devenue nécessaire :

Puisque l’Association s’est engagée depuis des années dans une démarche de professionnalisation, dont les effets escomptés – compétence et technicité – sont aujourd’hui à l’œuvre dans nos pratiques et reconnues de nos partenaires.
Mais aussi, parce que l’Association, considère que le recrutement est le premier acte de la mise en œuvre d’une gestion pertinente des emplois et des compétences au service de nos  missions, dans le respect de nos valeurs.

Il nous faut sortir de la légendaire tenue d’entretiens de recrutement de type « arbre à palabres » qui favorisent le débat d’idées générales et philosophiques, plutôt que la vigilance à discerner par des critères pointus, les capacités des candidats à investir le poste que nous leur proposons.

Notre démarche devra donc être globale. C’est-à-dire permettre :
– La recherche : traitement des candidatures, sur offre ou spontanées, par courriel, ainsi que les modalités de stockage des candidatures… ;
– La rencontre qui concerne les modalités de l’entretien d’embauche ;
– L’observation : en quelque sorte une veille psycho-sociale et technique, pendant la période d’essai ;
– L’insertion de nos futurs collaborateurs.

« Sans négliger d’exprimer, avec force et conviction, que le postulant entre dans une Association militante, ce qui implique générosité, altruisme, solidarité, responsabilité et respect. Tant dans les relations sociales et professionnelles, qu’envers les jeunes, leurs représentants, les partenaires de l’Association, bien évidemment les collègues de travail que la hiérarchie ».

Cet acte de management ne peut être efficace que si l’ensemble des cadres chargés des recrutements, dans une subdélégation de pouvoir de l’employeur, sont imprégnés des notions de transversalité, d’appartenance associative et dans une confiance entre acteurs décisionnels.
Ce fameux : « Je ne recrute pas seulement ici et maintenant pour moi-même, mais je recrute une personne à une fonction et dans une conscience de sa possible mobilité associative ».


Notre modèle actuel de recrutement représente pour les candidats une épreuve face au nombre de questionneurs, sans permettre une réelle approche du « cœur de cible » et ne garantit pas pour autant « réussite et fiabilité ».

Une réflexion préalable concernant nos attentes vis-à-vis du poste à pourvoir est nécessaire, elle est à produire au sein même de la structure, avec l’équipe accueillante, puis en conseil de direction.
Le contexte environnemental du poste ne doit pas être sous-estimé : qu’il s’agisse d’une création, d’une démission, d’une mutation (choisie ou autoritaire), d’un licenciement, ainsi que l’ancienneté de la personne sur le poste rendu vacant.

Les réponses à ces questions détermineront non seulement la fiche de fonction, mais également le profil de poste souhaité.
Elles devront impérativement précéder la sélection des candidatures, serviront de matrice pour l’élaboration de critères précis, à utiliser au cours des entretiens.
Les entretiens doivent s’inscrire dans le cadre des valeurs portées par le CODASE dans son projet associatif.
Les questions seront précises, elles pourront être reformulées si le candidat n’en a pas perçu toute la subtilité. Elles seront posées de manière courtoise, sans provocation excessive, elles éviteront d’être trop inquisitrices et de nature à heurter les personnes.
Ces entretiens de recrutement devront être bénéfiques aux deux parties, quelle que soit l’issue de la décision. C’est un moment de mise en valeur de notre image associative.

Ils se dérouleront dans les établissements et services concernés, et par des personnes ayant reçu délégation, mais l’entretien final de validation aura lieu au siège social de l’Association, afin de bien signifier à l’impétrant qu’il entre non pas seulement dans une catégorie ou un métier de l’Association, mais dans l’Association. Aucune dérogation ne sera accordée à cette règle.


Janvier 2008
Jean-Paul DEMARD

Comments are closed.